UN TRAITEMENT SPÉCIALISÉ, PERSONNALISÉ ET ADAPTÉ

La Thérapie Cognitivo-Comportementale (TCC) est une psychothérapie populaire permettant de traiter une panoplie de troubles psychologiques. À travers l’analyse des pensées et de leurs conséquences sur les comportements, elle permet de mieux identifier les problèmes vécus et d’apprendre à y répondre de façon efficace.

La structure conventionnelle de la TCC a été repensée et remaniée pour la psychose. Ainsi, ce traitement personnalisé répond davantage aux besoins spécifiques des individus atteints de schizophrénie réfractaire.

L’interprétation que font les patients de leurs voix persécutrices cause la détresse psychologique qu’ils subissent. La TCC spécialisée vise à améliorer la tolérance des patients envers leurs hallucinations en modulant leurs perceptions. Entre autres, elle modifie les distorsions cognitives, elle réduit les comportements néfastes, elle améliore la régulation émotionnelle et elle développe des stratégies d’adaptation pour mieux composer avec les hallucinations réfractaires.

La TCC adaptée à la psychose est le traitement le plus efficace pour traiter la schizophrénie réfractaire, c’est-à-dire, qui résiste aux traitements pharmacologiques. . Elle peut réduire les symptômes positifs et négatifs. Elle peut également améliorer le fonctionnement quotidien.

COMMENT LA THÉRAPIE SE DÉROULE-T-ELLE?

La TCC spécialisée se déroule en 9 séances hebdomadaires d’une durée d’une heure. Les séances sont constituées de divers modules d’apprentissage différents.

En TCC, l’alliance entre le patient et son thérapeute prédomine. Le travail est accompli de façon structurée afin d’atteindre les diverses cibles thérapeutiques. Plus concrètement, lors de cette thérapie spécialisée, les patients travaillent de pair avec leur thérapeute pour renforcer leur sentiment de contrôle et pour réduire le pouvoir perçu de leurs voix persécutrices.

QUELLES SONT LES CIBLES THÉRAPEUTIQUES?

La TCC pour la psychose comporte plusieurs grandes cibles thérapeutiques: la normalisation de l’expérience psychotique, la fourniture d’explications alternatives significatives, la mise en question des croyances pernicieuses et la transformation de l’interprétation dommageable des hallucinations. Cette thérapie cherche également à remplacer les mauvaises techniques de régulation émotionnelle par des stratégies d’adaptation efficaces.

À travers cette pratique, les patients apprennent à faire face à leurs voix persécutrices. En prenant conscience des processus cognitifs qui guident leurs réactions personnelles, ils développent une formulation individualisée pour donner un sens à leurs hallucinations.